Accueil

Henri Sigismond Louis de WIMPFFE

Laisser un commentaire

Le travail de recherches dans les archives locales permettent d’y trouver des informations intéressantes.

Les militaires se déplacent partout dans le Monde quelque soit leurs nationalités.

En avril 2013, je découvre des informations sur un soldat Allemand décédé en la commune de Guichen, l’acte ne précisait pas le lieu de décès. Il m’a fallu attendre avril 2018, pour lever ce doute. Un guichenais, a trouvé dans son terrain un stèle en mémoire de celui-ci. Cette stèle est placée dans une propriété privée.

Voici ! le décès de M. Henri Ségismon Louis VIMPFFEN Lieutenant colonel au 70e régiment d’Infanterie, décédé accidentellement le 08 mai 1912 à Guichen âgé de 53 ans.

Publicités

Quand les Allemands prenaient Laillé pour Hollywood.

Laisser un commentaire

En octobre 1944, Pierre CRESSARD rapportait dans « Ouest-France » une tentative de mystification qui s’était déroulée à Laillé en 1942, au moment de l’avance allemande sur Moscou.

C’est sur les bords de la Vilaine devenue pour la circonstance la Moscova que les services de propagande allemande avaient décider de filmer la marche des nazis vers Moscou, dont la fin se faisait attendre. Plus

Ouvrage : les victimes de guerre de Guichen Pont-Réan

Laisser un commentaire

Cet ouvrage est le fruit d’un travail de plusieurs années sur les noms des victimes de guerre de notre commune.

La première partie est d’ores et déjà disponible.

Que contient cette première partie ?

Nous nous sommes concentrés sur les noms des poilus figurant sur les monuments au morts de la commune. Vous trouverez une liste des soldats par ordre chronologique, les replaçant dans le contexte du conflit.

Nom, naissance, emploi, cause et lieu du décès de chaque soldat y est précisé.

Comment l’obtenir ?

Cet ouvrage n’est pas disponible pour le moment. Nous vous prions de nous en excusez.

Si vous souhaitez le recevoir par la poste, des frais de port seront ajoutés.

Si vous êtes intéressé, contactez-nous.

deshayes-joel@orange.fr

 

Le monument aux morts de Guichen

Laisser un commentaire

Saviez-vous que le monument aux morts de Guichen avait été déplacé? L’association « Patrimoine historique de Guichen – Pont-Réan » nous dit tout!

10 juin 1920. Les cloches retentissent dans la douceur de la matinée. Une foule inhabituelle traverse les rues pour rejoindre l’église. Le rendez-vous a été annoncé depuis quelques semaines : on inaugure aujourd’hui le monument aux morts posé face à la Mairie il y a quelques jours déjà (à l’angle de la rue du Général Leclerc et du Boulevard Edet. Plus

Le Chemin des Dames, lundi 16 avril 1917

Laisser un commentaire

Dimanche 16 avril 2017, 100 ans plus tard, on se souvient.

Le général Nivelle est persuadé qu’une rupture du front est possible en attaquant massivement entre Reims et Soissons. Après une préparation d’artillerie de dix jours, les fantassins partent à l’attaque avec pour mission de franchir l’Aisne, de gravir la pente du Chemin des Dames et d’atteindre Laon le soir même.

La VIe armée du général Mangin enlève la première position allemande, mais le plateau de Vauclerc et de Craonne sont à peine entamés. A la fin de la journée, on a avancé de 500 m au lieu de 10 km prévus. Durant cette journée de combat, des soldats Guichenais furents tués.

Je cite leurs noms pour perpétué leur mémoire.
Soldat Alexis Pierre Marie LELIEVRE, au 132 ème Régiment d’Infanterie, décédé au Bois de la Barette à Braye en Laonnois (Aisne) 22 ans
Soldat Pierre Marie PICHOT, au 106ème Régiment d’Infanterie, décédé à la Bataille de l’Aisne à Soupir (Aisne) 28 ans
Soldat Prosper Pierre POULAIN, au 150ème Régiment d’Infanterie, décédé au Mont Sapigneul (Aisne) 22 ans

Café viennois ou liégeois ?

Laisser un commentaire

Le café viennois est une boisson chaude , à base d’un simple ou double expresso, surmonté de de lait battu avec de la crème fouettée, puis parsemé de chocolat en poudre ou en copeaux. Servi dans une tasse, le café viennois est un classique des cafés de Budapest et de Vienne. La recette a donné naissance au dessert froid à base de café légèrement sucré, de crème glacée parfumée au café et de crème Chantilly. Une variante consiste à remplacer le café par du chocolat; En 1914, on débaptisa le café  »viennois », évoquant l’ennemi, et on le nomma  »liégeois »  en hommage à la résistance liégeoise de 1914 (comme ce fut le cas pour la rue de Berlin et la station de métro qui s’appela ensuite Liège). Cependant, à Liège, qui fut coupée de Paris durant les 4 ans d’occupation, on continua à parler de  »café viennois » !   

Service militaire à la carte

Laisser un commentaire

Créée en 1798, le service militaire envoyait sous les drapeaux tous les Français âgés de 20 à 25 ans. Tous? pas exactement. Certains fils de bonne famille pouvaient s’acheter un remplaçant moyennnat une somme de 3000 francs.

Le trench était à l’origine une tenue militaire

Laisser un commentaire

Oh ! Tu sais pas ?

Son nom signifie  »tranchée ».  Ses pattes sur les épaulettes servaient à glisser la lanière des jumelles. Ses anneaux sur la ceinture permettaient d’y accrocher des grenades et des étuis à cartes ou à sabre. Et ses boutons peu nombreux rendaient son utilisation pratique. Dès 1853, John Emary dépose pour Aquascutum un brevet de laine imperméable qui fournira les manteaux aux troupes britanniques pendant la guerre de Crimée. Suit, en 1879, l’invention de la gabardine par Thomas Burberry grâce à une rencontre avec un berger. Afin d’éviter de se mouiller en baignant ses moutons, celui-ci enduisait sa veste d’un produit imperméable. Les deux fabricants fourniront l’armée britannique dès 1914.

Le salut militaire

Laisser un commentaire

Oh! Tu sais pas?

Le salut militaire remonte au Moyen Âge. Avant de s’affronter dans les tournois, les chevaliers se croisaient une fois avec leur lance. Tandis qu’ils portaient celle-ci à gauche pour signifier qu’aucun coup ne pouvait être porté, ils levaient la visière de leur heaume et montrer leur visage à l’adversaire. Lever le bras droit est resté comme le salut symbolique des militaires.

Monuments aux morts de Guichen et Pont-Réan

Laisser un commentaire

Liste de noms des soldats morts pour la France en 1914 – 1918 sur deux  monuments.

126 noms à Guichen. 34 noms à Pont-Réan pour un total de 160 soldats.

Liste de noms de soldats

Noms de soldats à Guichen

Ce tableau correspond à Pont-Réan

Noms de soldats à Pont-Réan

 

 

 

Older Entries