Quelle est l’histoire de ce personnage qui a donné son nom à l’ancienne rue de la Poste de notre Commune? Petit voyage dans le temps avec l’association Patrimoine historique de Guichen Pont-Réan.

La rue Luc Urbain se situe près du rond-point de la Mairie, entre la rue du Commandant Charcot et du Général Leclerc. Elle a été nommée par une délibération du Conseil municipal en 1956.

Luc Urbain du Bouëxic Comte, naît en 1712 à Fougères. Sa famille a ses racines à Guichen : son grand-père, Luc du Bouëxic, est le premier seigneur de Guichen à habiter au Manoir de la Grésillonnaye, avec sa femme Mari Bohio. Son père, décédé à Guichen, est inhumé dans l’église.

Luc Urbain est Comte de Guichen sous Louis XVI. Il est officier général de la marine de Guichen. Loyal, chevaleresque, dévoué et discipliné, il est réputé pour accepter toutes les missions. Lorsque la France s’allie avec les Américains pendant la guerre d’indépendance des États-Unis, il navigue dans la Manche. En 1778, il commande une division de l’armée navale du Comte d’Orevilliers à Brest (Finistère). Il prend part au combat, sur son navire Le Ville de Paris, et participe à la victoire française d’Ouessant le 27 juillet 1788. Pour couronner son investissement, il reçoit une distinction qui le fait Grande Croix de l’ordre de Saint-Louis le 1er avril 1781. Il se retire de la vie militaire en 1783, après 53 ans de bons et loyaux services.

L’Espace Galatée, lieu central de la vie culturelle guichenaise, est le nom d’un des premiers navires commandé par l’amiral Luc Urbain vers 1744.

Il meurt à Morlaix en 1790 à l’âge de 77 ans. Sa tombe est visible dans le cimetière de Saint-Martin-des-Champs (29).

Contact: deshayes-joel@orange.fr – aphgpr.wordpress.com
Publicités