Guichen. Vendredi, une conférence sur Luc Urbain , l’amiral de Guichen; L’associetion du patrimoine historique de Guichen Pont-Réan (APHGPR) a vu le jour grâce à l’initiative de Joël Deshayes, son actuel président, il y a juste un. Durant sa première année d’existence, l’APHGPR a effectuée des recherches sur plusieurs personnalités locales : Arsène Thoumelin gendarme et maire ; Hervé-Jean Bougault, aviateur, et Luc Urbain su Bouëxic, officier de marine.  »Au mois de juin, j’ai participé à une conférence à Fougères donnée par Claude-Youen Roussel, archiviste de la famille du Bouëxic, rapporte Joël Deshayes. Nous sommes ensuite restés en contact et avons décidé d’organiser une conférence à Guichen sur cet amiral. » Claude-Youen y abordera la carrière de Luc-Urbain, et aussi l’histoire de ses terres et propriétés environnantes.     Sauver le patrimoine de l’oubli.      L’association s’intéresse entre autres ,à la généalogie, au patrimoine humain, bâti, religieux, militaire,la géologie, l’archéologie, les costumes… Elle s’est donné comme objectifs de mettre en place des circuits historiques, des visites, d’éditer des ouvrages, et pourquoi pas, de créer un musée. Pour enrichir sa bibliothèque,elel collecte tous les documents se rapportant à la commune.   »Nous répertorions, protégeons, conservons, Le but est de faire connître le patrimoine de la commune, de le sauver de l’oubli, de l’indifférence et de de la destruction.  » Vendredi 21 septembre, à 20 h à l’espace Galatée. entrée gratuite.   Une rue porte le nom de Luc-Urbain du Bouëxic, amiral sous Louis XVI. A Guichen, la rue située au rond point de la mairie, entre la rue du Général-Leclerc et la rue du Commandant Charcot, porte le nom de Luc-Urbain. Par ailleurs, Galatée, divinité marine chez les Grecs, mais aussi le nom d’un des premiers navire que commanda vers 1744 l’amiral Luc Urbain du Bouëxic, a été retenu pour dénommer le centre culturel, l’espace Galatée, inaugurée en octobre 1991. Luc Urbain du Bouëxic, aristocrate français et célèbre officier de marine , est né en 1712 à Fougères et décédé à Morlaix, à l’âge de 77 ans, il entre dans la Marine à 18 ans. Il se retire en 1783 de la vie militaire et sera élevé Grande-Croix de Saint-Louis le 1er janvier 1784. Son grand-père, Luc du Bouëxic né en 1631, est le premier seigneur de Guichen et vient habiter le vieux manoir de la Grézillonnais. Son père, Luc françois, est inhumé dans l’église de Guichen en 1735. Agathe félicité Anne du Bouëxic, la fille unique de Claude-Luc du Bouêxic, frère de Luc-Urbain, est née en 1756 au château de la Grézillonnaye, en Guichen, où elle décédera à l’âge de 82 ans;

Publicités