Le docteur Jean Baptiste Victor Even né en octobre 1853 à Caméru en Guichen (Ille et Vilaine), il est fils de Jean Marie, laboureur et de Anne Marie Clermont

Il entre à 20 ans, à l’école vétérinaire d’Alfort et en ressort second en 1877.
Le service militaire accomplit, s’installe à Saint-Malo
Il part en Argentine en 1883, sur les conseils du directeur de l’école d’Alfort, le professeur Goubaux. Il y reste jusqu’ en 1904.
Il fut titulaire de la chaire de clinique à l’institut agronomique et vétérinaire de Santa Catalina, puis directeur de l’enseignement et des haras de Buenos Aires.

Il travaille sur la médecine équine, œuvre contre les épizooties porcines, la tuberculose, les maladies infectieuses. Étudie l’organisation des services vétérinaires, le transports des animaux, l’inspections des viandes
En 1891, quitte l’enseignement pour une entreprise de fabrication et de vente de produits biologiques nécessaires à l’élevage argentin.

Le docteur garde un lien étroit avec la France. Voyage beaucoup en Europe.
Il se consacre aux œuvres philanthropiques de la profession, devient éditeur.

En 1904, rentre en France, devient directeur pendant 10 ans de la Semaine Vétérinaire et met au point une pince pour la castration par écrasement  »pince d’ Even » supplantée ensuite par la pince de Burdizzo.

Cette homme s’illustra dans la mission confiée par le Gouvernement de la République après 1914, âgé de 61 ans, il assure le service des Remontés auprès de l’armée. Ses contacts en Amérique du Sud assure à l’armée la fourniture d’un très grand nombre de chevaux à un prix très inférieur au marché de la guerre 14-18.
L’État Français, en reconnaissance des économies faites par le Trésor (près de 200 millions de francs), le nomme Officier de la Légion d’Honneur.
Cet homme à la carrière nationale et international est peu connu des fraçais d’aujourd’hui.

Il rentre en France en 1922
Élu membre de la Société Centrale de Médecine Vétérinaire, qui porte le nom : l’Académie Vétérinaire

En 1927, Il achète le domaine de la Massais et en fait sa résidence.

Le 11 avril 1932, le docteur Even, administrateur de l’ Association C entrale de Vétérinaires, annonce au conseil son souhait de donner son domaine de la Massaye à l’association.

Le 20 avril 1932, le conseil d’administration de l’ Association C entrale de Vétérinaires accepte à l’unanimité la donation.

L’acte de donation est signé le 14 septembre 1932, en l’étude de Maître Diéras, notaire à Guichen.

Le docteur reçoit plusieurs distinctions honorifiques:
Médaillé de la guerre 1870-1871, Président d’Honneur de l’ Association C entrale de Vétérinaires de France. Président Honoraire et Fondateur du Syndicat des Vétérinaires d’ Ille et Vilaine et Mayenne. Président Honoraire de l’Union Nationale des Anciens Combattants de Pont-Réan. etc…

Il décède en son château le 15 octobre 1936, âgé de 83 ans est inhumé au cimetière de Pont-Réan.

Publicités