437437Une école de la III ème République. Construction de l’école des filles à Guichen

En 1882, la III ème République est enracinée. Jules Ferry est ministre de l’Instruction publique depuis 1879.
L’école est au cœur du projet républicain. Elle jouera un rôle important dans la diffusion des valeurs de ce régime.
Les lois votées en 1882 font de l’enseignement primaire un service public.
L’école est désormais obligatoire, gratuite et laïque pour les enfants de 6 à 13 ans.
Entre 1878 et 1895, plus de 15 000 écoles se construisent en France et 30 000 autres rénovées.
Auparavant, la loi du 10 avril 1867 obligea aux communes de plus de 500 habitants à ouvrir une école spéciale pour les filles.
En 1903, la législation imposait à la municipalité de Guichen de créer une école publique de filles, vu la population à l’époque (3572 habitants).
Le Conseil municipal vote en 1904 la création d’une école de filles comprenant quatre classes regroupant 175 élèves
En 1905 le conseil municipal approuve la construction de l’école sur un terrain appartenant à Mlle FILLY, acheté au prix de 3000F (1 hectare), demande une subvention à l’état de 53.000F.
En juillet 1907 l’état accepte d’intervenir financièrement (38 690 anciens francs, remboursables en 30 ans)
L’architecte chargé de la construction est Jean Marie LALOY, architecte départemental depuis 1884.
L’actuelle maison des associations servait alors de logements aux institutrices.
Dans une lettre rédigée le 17 juillet 1905 par M.HUNEL, inspecteur primaire, approuve le projet. On y note la présence d’un puits pouvant servir aussi au voisinage.
En effet, l’école de la III ème république possédaient énormément d’exigences concernant l’architecture mais aussi l’hygiène.
On se préoccupe de la pente du terrain pour l’écoulement des eaux, les  »cabinets d’aisances »doivent être en nombres suffisants et bien aérés.
L’école doit avoir un préau, à Guichen, il réunira les 2 groupes de classe.
Les salles de classe éclairées par de grandes ouvertures donnant sur le côté gauche des élèves, tous les élèves devant écrire de la main droite.
Il existait deux vestiaires dans lesquels ont été installés des porte- manteaux individuels, l’objectif était  »d’éviter la propagation des maladies du cuir chevelu ».
Le 9 juin 1907, la commission sanitaire approuve le projet de construction.
L’adjudication des travaux aura lieu le 27 juillet 1907, après mise en concurrence de plusieurs entrepreneurs. Le marché sera traité  »de gré à gré »
Quelques noms nous sont parvenus : GAUTHIER, MANTIOT, PITHOIS, DUHOUX… entreprise de menuiserie et de serrurerie.
L’inauguration se déroula le 18 septembre 1910 sous la présidence du Sous-préfet, du maire M. CHARPENTIER, et du conseiller général M.LEROUX.
A cette époque, il n’existait pas de ramassage scolaire, certains enfants marchaient 5 à 6 km à pour arriver jusqu’à l’école.
En hiver certains élèves frigorifiés, épuisés, fatigués, s’endormaient en classe !
Les salles chauffées avec des poêles à bois.
Pour le déjeuner, les élèves pouvaient manger à la cantine, où étaient servis en général du potage et des ragoûts, ou bien apporter leur pain et le manger sous le préau.
D’autres enfants déjeunaient dans le bourg de Guichen.
En 1960, les filles se sont déplacées à l’école des garçons qui est alors devenue mixte, on appelait cette nouvelle école  »l’école géminée »

Publicités