Le Bénévole Pessismme ou Réaliste

Le Bénévole

Je suis un bénévole
Je donne mon temps
Et je le fais bien sûr toujours gratuitement
Dans les Associations Culturelles ou Sociales,
Dans les milieux sportifs, les sociétés locales,
On trouve des personnes , qui courageusement
Se démènent, se battent, et bénévolement
De multiples services assurent la fonction
Du club le plus petit,aux grandes fondations
Quand on est bénévole,on s’expose beaucoup
Si ça marche très bien, on vous monte le coup
On vous fait par devant, un trop plein de mérites,
Et puis, sur le côté la jalousie irrite
Alors dans votre dos, on dit évidemment
Que vous faites cela pour glaner quelque argent,
Que vous avez pour sûr, des intérêts notoires.
Car avec les ennuis et les nombreux déboires,
Qu’on récolte en oeuvrant pour une association.
De la faire pour rien semble une aberration.
C’est ainsi que l’on use irrémédialement
L’enthousiasme d’adeptes qui très honnêtement
S’occupent, se démènent avec beaucoup de foi
Et qui se font piéger ainsi plus d’une fois
On s’aperçoit trop tard, de tout ce qu’il apportent
Et les bons plerins qui les ont disgraciés.
Losqu’on les sollicite pour prendre le relais,
Lèvent les bras au ciel en criant:  »Pas question »
Et c’est ainsi que meurent un tas d’associations.
L’Esprit ‘est plus très bon ,
C’est triste assurémet
On sait qu’à notre époque, où règne l’argent,
Les service gratuits de gens de bon aloi,
Paraissent dépassés , non conforme à la loi
Je suis un bénévole
Je suis donneur de temps,
Cette race c’est sûr,
Il ne vivra pas longtemps.

Texte anonyme publié dans la revue de l’Education Nationale

Publicités