Accueil

Les multiples vies du Moulin Neuf

Laisser un commentaire

Au fil du temps,l’histoire de ce moulin vous est contée par l’association du patrimoine historique de Guichen Pont-Réan.

Le Moulin de la Grésillonnais (ou Grézillonnaye), dit Moulin Neuf, se situe à environ 4 km au sud-est du bourg. Il se tient fièrement sur les berges du Canut, à 5 km en amont du Pont du Bignon, en aval du lieu-dit de la Grésillonnais et du moulin du Freu (à 2 km). Lors de sa construction, vers 1845, il s’appelait tout simplement le Moulin du Canut.

Comme de nombreux moulins à eau, sa vocation était la fabrication d la farine? Cette petite minoterie marchait par intermittence : c’est une chute d’eau qui, lors de la saison des pleines eaux, lui permettait de fonctionner. Plus

Publicités

Du XVe au XXe siècle, une histoire qui remonte aux croisades

Laisser un commentaire

Le blé noir, dit sarrasin, n’appartient pas à la famille des céréales, mais celle des polygnacées (oseille, rhubarbe…). Cultivé en Asie dès le 15ème siècle, le blé noir fut introduit en France par les Croisés avant d’être popularisé en Bretagne par Anne de Bretagne.

Les utilisations du sarrasin sont très diverses. Plus

CHANSON

Laisser un commentaire

Si vous n’avez rien à dire, Pourquoi venir auprès de moi?

Pourquoi me faire sourire Qui tournerais la tête au roi?

Si vous n’avez rien à me dire, Pourquoi venir auprès de moi?

Plus

Henri Sigismond Louis de WIMPFFE

Laisser un commentaire

Le travail de recherches dans les archives locales permettent d’y trouver des informations intéressantes.

Les militaires se déplacent partout dans le Monde quelque soit leurs nationalités.

En avril 2013, je découvre des informations sur un soldat Allemand décédé en la commune de Guichen, l’acte ne précisait pas le lieu de décès. Il m’a fallu attendre avril 2018, pour lever ce doute. Un guichenais, a trouvé dans son terrain un stèle en mémoire de celui-ci. Cette stèle est placée dans une propriété privée.

Voici ! le décès de M. Henri Ségismon Louis VIMPFFEN Lieutenant colonel au 70e régiment d’Infanterie, décédé accidentellement le 08 mai 1912 à Guichen âgé de 53 ans.

Soyez plus clerc !

Laisser un commentaire

L’aut’jour, l’médecin, l’curé, l’notaire et moi. P’tit Louis étions en train de discuter de nos problèmes. J’dis : Lorsque j’étais instituteur, j’avais du mal à surveiller mes élèves, mais aujourd’hui je m’occupe d’abeilles qui se surveillent toutes seules. L’curé m’dit : Mais c’n’est pas votre rôle de surveiller l’abbaye, c’est l’mien. L’médecin lui dit: Comment? monsieur l’abbé, il faut vous surveiller, seriez-vous malade? J’dis : Oh! Arrêtez, votre histoire n’est pas claire. L’curé m’dit : je ne savais pas que vouliez faire clerc. L’médecin qui avait pris notre conversation en cours réplique : Mademoiselle Claire, j l’ai soignée il y a quinze jours. Serait-elle à nouveau souffrante? Mais j’lui avais prescrit de l’éther pour désinfecter ses plaies. Plus

La rue Luc Urbain

Laisser un commentaire

Quelle est l’histoire de ce personnage qui a donné son nom à l’ancienne rue de la Poste de notre Commune? Petit voyage dans le temps avec l’association Patrimoine historique de Guichen Pont-Réan.

La rue Luc Urbain se situe près du rond-point de la Mairie, entre la rue du Commandant Charcot et du Général Leclerc. Elle a été nommée par une délibération du Conseil municipal en 1956.

Luc Urbain du Bouëxic Comte, naît en 1712 à Fougères. Sa famille a ses racines à Guichen : son grand-père, Luc du Bouëxic, est le premier seigneur de Guichen à habiter au Manoir de la Grésillonnaye, avec sa femme Mari Bohio. Son père, décédé à Guichen, est inhumé dans l’église. Plus

Quand les Allemands prenaient Laillé pour Hollywood.

Laisser un commentaire

En octobre 1944, Pierre CRESSARD rapportait dans « Ouest-France » une tentative de mystification qui s’était déroulée à Laillé en 1942, au moment de l’avance allemande sur Moscou.

C’est sur les bords de la Vilaine devenue pour la circonstance la Moscova que les services de propagande allemande avaient décider de filmer la marche des nazis vers Moscou, dont la fin se faisait attendre. Plus

Ouvrage : les victimes de guerre de Guichen Pont-Réan

Laisser un commentaire

Cet ouvrage est le fruit d’un travail de plusieurs années sur les noms des victimes de guerre de notre commune.

La première partie est d’ores et déjà disponible.

Que contient cette première partie ?

Nous nous sommes concentrés sur les noms des poilus figurant sur les monuments au morts de la commune. Vous trouverez une liste des soldats par ordre chronologique, les replaçant dans le contexte du conflit.

Nom, naissance, emploi, cause et lieu du décès de chaque soldat y est précisé.

Comment l’obtenir ?

Cet ouvrage n’est pas disponible pour le moment. Nous vous prions de nous en excusez.

Si vous souhaitez le recevoir par la poste, des frais de port seront ajoutés.

Si vous êtes intéressé, contactez-nous.

deshayes-joel@orange.fr

 

L’Ancien Régime : l’adoration de Dieu.

Laisser un commentaire

Le jour de l’An, fête de la Circoncision,

Le 6 janvier, fête de l’Épiphanie,

Le 2 février, fête de la purification,

Le 24 février, fête de la Saint-Mathias,

Le mardi de PÂQUES,

Le 30 mars, fête de l’Annonciation, (1)

Le Jeudi de l’Ascension,

Le mardi de la Pentecôte,

Le Jeudi de la FETE-DIEU, Plus

HOMMAGES A L’ECOLE SAINT-MARTIN de Guichen

Laisser un commentaire

HOMMAGES AUX ARBRES CENTENAIRES.

Elle n’se fanera plus La fleur qui s’est tue La fleur du pommier Pour qui février Sonna dernière heure Ce fut un crève-coeur Pour tous ces gamins Venant au jardin.

Ils ne chanterons plus, Les oiseaux non plus La coquille dorée A jamais brisée ; Quand c’était l’école faisant farandole Autour du tilleul Ce très cher aïeul ; Lorsqu’il parfumait La cour de récré Bientôt s’annonçait La fin de l’été.

Il n’se dressera plus Surveillant la cour, Il ne vivra plus Forteresse d’amour ! Plus

Older Entries